la côte la neige la nature Séjours espace pro COTEDAZUR-CARD 
 

Accueil > Activités nature > Randonnée équestre

CIRCUIT DE SANGUINIERE - Randonnée équestre

Départ de : ST DALMAS LE SELVAGE
Dénivelée : +1120/-810 - +990/-1300 m
Longueur : 34.5 km
Période conseillée : juillet à octobre

Liaison historique entre Saint-Dalmas-le-Selvage et le Val d'Entraunes, le col de Gialorgues représentait un passage habituel pour les bergers transhumants et les voyageurs, se déplaçant soit du côté haut Var, soit du côté haute Tinée. Le vallon de Sanguinière recèle pour sa part une flore exceptionnelle qui entoure de curieux blocs de grès d'Annot à la couleur brun-rosé, d'où l'étymologie du terme “Sanguinière”. Le franchissement du col de la Braïssa et la descente au milieu de la forêt de mélèzes de Sestrière, aux sujets souvent très anciens, bouclera ce circuit classique, mais au caractère alpin affirmé, inclus en majeure partie dans la zone “coeur” du Parc national du Mercantour.


itinéraire

1er jour : Saint-Dalmas-le-Selvage/Estenc Du parking (b.67), prendre la route goudronnée du col de la Moutière puis continuer à l’oratoire (b.66) par la piste en terre qui longe le vallon de Gialorgues. Après le parking de Valloar (1 950 m), poursuivre sur la piste jusqu’à la porte du Parc national (b.73). Prendre le sentier qui s’élève sur la droite, et gagner en quelques lacets sous les mélèzes une vaste prairie où il faudra veiller à garder le sentier pour éviter de piétiner les zones humides. Passer à proximité du refuge CAF de Gialorgues (non gardé) et de la cabane pastorale (2 280 m - b.73a) et poursuivre par la trace la mieux marquée au milieu de la pelouse alpine jusqu’au raidillon terminal sous le col (2 519 m - b.279).
S’engager côté haut-Var en suivant de loin en loin, les cairns qui aident à la progression sur l’immense faux-plat de l’Estrop. Après la cabane d’alpage, le sentier s’infléchit avant d’entrer dans le cirque de l’Entonnoir, dépression où se jette la cascade de l’Estrop. Continuer sur le replat avant de franchir le Pas de l’Estrop grâce à un long lacet dans un pierrier raide (b.283, 275) qui nécessitera parfois de descendre de sa monture. Un bon chemin muletier mène à la route goudronnée qui dessert les chalets et franchit le Var (b.40) pour rejoindre le plateau d’Estenc (1 780 m - étape) où l’on trouve hôtel, gîte et refuge.

2e jour : Estenc/Saint-Dalmas-le-Selvage Prendre la route du col de la Cayolle pour rejoindre la porte du Parc (1 870 m -
b.284) ; suivre le chemin qui coupe bientôt un lacet de la route (b.285, 286) avant de s’engager dans la forêt et longer
le torrent de Sanguinière pour parvenir aux cabanes forestières (2 049 m) ; s’élever de quelques mètres jusqu’à la balise 287 et continuer près du torrent qu’on traverse sur une passerelle pour atteindre la balise 288. Monter au pied des barres de Cartairet, puis traverser un chaos de blocs vers le Nord avant de grimper vers le col de Sanguinière (2 601 m -b.289). Gagner à flanc le col voisin de la Braïsse (2 599 m - b.59) pour ensuite redescendre par quelques lacets sur le bassin de Sestrière. Suivre la sente franchissant successivement deux ressauts herbeux et passer devant la cabane pastorale avant de rejoindre par un sentier longeant le cours d’eau la porte d’entrée du Parc (1 970 m - b.57). Remonter légèrement à gauche la route goudronnée pour trouver à droite le départ du sentier qui passe devant l’ancien refuge CAF, puis chemine à flanc sous les hauts mélèzes jusqu’à un ancien verrou glaciaire (1 550 m). Le sentier s’insinue dans ce dernier (pied à terre), puis descend vers le quartier de Tronciès. Longer les granges et ruines d’habitation et passer en rive droite (b.45) avant de remonter pour
trouver le sentier qui descend au village (b.53, 52, 51, 50).

 
   
   
Rejoignez nous !

Les villages & stations Vallée du Var (copie)
        
Comité Régional du Tourisme Côte d'azur France