la côte la neige la nature Séjours espace pro COTEDAZUR-CARD 
 

Accueil > Spécial Vélo > Via sportiva : de mer en forts

Via Sportiva : de mer en forts

De la mer à la montagne, ce tracé traverse des paysages renouvelés, des rocs de granits aux prairies alpines, en passant par les pinèdes méditerranéennes et des  villages perchés.
Au départ du vieux village de Roquebrune-Cap-Martin, la vue sur la mer est splendide et encore plus saisissante à La Turbie. Une visite du Trophée des Alpes est recommandée. La route qui mène ensuite jusqu’à Peille, enchaîne les virages et tunnels. Traverser le village par les vieilles ruelles plutôt que par la route pour admirer la fontaine de la place centrale. La section qui suit est bordée par une nature sauvage et  luxuriante.
Après L’Escarène débute l’ascension des redoutables lacets du col de Braus. Une descente technique vous mène à Sospel et au fort Saint-Roch, qui est un élément remarquable de la ligne Maginot.
Passé le col de Castillon, débute la descente vers Menton avant de retourner à Roquebrune-Cap-Martin. Départ conseillé à partir du parking à l’entrée du vieux village. 

L'itinéraire

 

Le château et son village médiéval
Le château fut construit à des fins défensives en 970 par Conrad Ier, comte de Vintimille. A cette époque, la forteresse comprenait l’ensemble du village. En flânant dans les ruelles, vous apprécierez leurs aspects typiques de cette époque.
Le Trophée des Alpes
Symbole de la puissance de l’Empire romain et de la conquête des Alpes par l’empereur Octave Auguste à partir de 25 av. J.-C., le Trophée des Alpes a été édifié au plus haut point de la voie Julia-Augusta qui reliait l’Italie à l’antique cité romaine Cemenelum (Cimiez à Nice). Impressionnant par ses 35 m de haut, le site offre l’un des plus beaux panoramas de la Côte d’Azur.
Peille, la médiévale
Accroché à flanc de montagne, le village de Peille a conservé un authentique caractère médiéval. Faites une pause près de la fontaine gothique du XIVe siècle qui orne la place de La Colle, avant de poursuivre dans les ruelles qui vous conteront l’histoire des Lascaris.
L’église Saint-Pierre-aux-Liens et son orgue Grinda à L’Escarène
Dédié à « saint Pierre l’Enchaîné » et édifiée entre 1642 et 1660, elle forme avec la chapelle des Pénitents blancs, à droite, et celle des Pénitents noirs, à gauche, un ensemble baroque exceptionnel classé Monument historique, tout comme son orgue. Ce dernier bénéficiant d’une sonorité unique, a été construit en 1791 par les frères Grinda, originaires de Nice. Sans oublier les chapelles et les musées, dont le musée du cougourdon.
Le col de Braus
Il culmine à 1 002 m d’altitude, à 9 km de Touët-de-l’Escarène (563 m de dénivelé et 4 % de pente). Ce col est situé sur l’ancienne Route Royale, ou Route du sel, qui reliait Turin, capitale des États de Savoie, à Nice, son unique accès maritime. Cette route fut la principale voie de communication du Comté de Nice, jusqu’au rattachement de ce dernier à la France, en 1860. Franchi lors du Tour de France en 1947, avec le Français Apo Lazaridès en tête de l’étape Digne-Nice, il le fut à nouveau en 1961, lors de l’étape Turin - Antibes-Juan-les-Pins, remportée par l’Italien Imerio Massignan. A 2 km du sommet, le panorama sur les lacets est vertigineux !
Le fort Saint-Roch
Le fort Saint-Roch a été construit entre 1931 et 1933 lors de l’édification de la ligne Maginot alpine du secteur fortifié des Alpes-Maritimes, tout comme les ouvrages du Barbonnet et de l’Agaisen également situés au-dessus de Sospel. Exemple de la technologie militaire de pointe de cette période, il a été conçu pour accueillir plus de 200 soldats pouvant y vivre en autarcie pendant trois mois.
Le viaduc Caramel
Avec ses 13 arches et une longueur de 120 m, cet ouvrage d’art reste l’un des derniers témoins de la ligne de tramway Menton-Sospel, inaugurée en mars 1912. A partir de la Première Guerre Mondiale, la ligne commença à péricliter, concurrencée par l’automobile, la ligne de chemin de fer Nice-Cuneo et les liaisons régulières en autobus ; elle fut déclassée en 1933.
Le Palais Carnolès et ses jardins d’agrumes
Cet ancien palais des princes de Monaco abrite aujourd’hui un musée de peintures anciennes et modernes. Des jardins d’agrumes, bordés de sculptures du XXe siècle, dont la spécificité tient aux centaines d’espèces présentées (orangers, citronniers, cédratiers, kumquats…) attendent le visiteur.

Départ : parking à l'entrée du vieux village de Roquebrune-Cap-Martin
Type de vélo : vélo de route 
Age
: + 16 ans 
Distance : 84 kilomètres
Temps : 5 h 30 

   
Se rendre à Roquebrune-Cap-Martin

 

Depuis Nice, prenez l’autoroute A8 en direction de Monaco jusqu’à la sortie n° 57 La Turbie - Roquebrune-Cap-Martin, continuez tout droit sur la RD 2204a jusqu’à La Turbie, traversez le centre et continuez tout droit en direction de Roquebrune-Cap-Martin sur la RD 2564. Après l’entrée dans Roquebrune-Cap-Martin, prenez à gauche avenue Raymond-Poincaré en direction de Roquebrune-Village. Comptez 30 mn depuis le coeur de Nice. 
                                                  

En savoir plus

 
 
 
 
  Agenda

le 03 juin 2018
Première épreuve du Trophée Granfondo des Alpes, la toute nouvelle course cycliste "Mercan'Tour
le 17 juin 2018
Avec son passage à 2802m, « la Mercan'Tour Bonette-Café du Cycliste » est la plus haute
du 30 juin au 01 juillet 2018
5e édition de l'Electro Bike, Salon du VTT à Assistance Électrique, l'occasion de tester les
 
   
Rejoignez nous !

Comité Régional du Tourisme Côte d'azur France